____________________________________________________________________________________STUDIO MAÏS_________________________________________________________________________________________________SIAM GUILLOT_______________________________________________________________________________________________________GRAPHIC DESIGNER PRINT &  DIGITAL____________________________________________________________________________________________________________________________________________DESIGN ECOLOGIC & SOCIAL____PARIS__ORLEANS__________________siamguillot@gmail.com______________________________________________________________________________________________________________︎___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________︎_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________︎___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________



















← STUDIO MAÏS
Print →
Digital →
Mémoire →
Plastique →



Après un passage à l'école ESTIENNE↗ pour travailler le graphisme imprimé, Siam est passé par l'ENSAAMA↗ et l'EPSAA↗ pour compléter ses compétences en numérique. Installée entre Paris et Orléans, Maïs est un studio graphique polyvalent : édition, identité visuelle, design interactif et web, photographie et montage vidéo. Graphisme éducatif, solidaire et écologique.


CV ↗
Portfolio PDF
Email →
Instagram ↗
Linkedin ↗
Inspirations →
Découvrir le web “bas carbone” →








































← SÉRIGRAPHIE

Un graphiste artisan ?
L’artisanat n’est pas à exclure de la pratique du designer, il doit être conçu comme un outil complémentaire. Cela permettrait d’envisager un champ des possibles plus large pour la création. Ainsi le designer graphique pourrait se reconnecter avec sa pratique tout en diminuant son impact environnemental.

Aujourd'hui la sérigraphie peut permettre d'utiliser de nombreuses encres, dont les encres naturelles (pas de couleurs vives). Elle permet également, une grande liberté créative car, il est possible de sérigraphier sur de nombreux supports (murs, bois, tissus, papiers, céramique...) de tout formats.
Malheureusement cette technique nécessite beaucoup de nettoyage, d'attente et de préparation.

La sérigraphie est le médium idéal pour une communication local. On peut imaginer des cadres déjà prêt à l'impression, fourni à des associations, écolieux (évitant ainsi aux utilisateurs l'étape d'émulsion, d'induction et de dégravage). En couplant la sérigraphie avec d'autres techniques on peut imaginer des systèmes graphiques modulable. Pour le moment j'ai
fabriqué les cadres, acheté tout le matériel et testé quelques impressions sur tissus et papiers.

Fonctionnement
On utilise un écran enduit d'une émulsion photosensible (composé de produits chimiques), sur lequel on dispose un film dont le rôle est de protéger des ultraviolets les parties à imprimer.
Pour le moment j'utilise une lampe de chantier. Ensuite, le cadre est prêt pour l'impression, couche par couche.


← ENCRES NATURELLES


Les encres font partie des médiums les plus polluants de l’activité graphique. Les encres pétrochimiques  composées de métaux lourds et de solvants (compliqué à recycler), sont les plus répandues, car elles sont moins coûteuses. De plus, lors du désencrage du papier de nombreux solvants sont également utilisés. À l’opposé, les encres végétales comme l’indigo ne polluent aucunement. Mais elles sont peu développée car elles sont très chères à produire en grande quantité.

Il existe de nombreuses manières de produire des encres naturelles, avec des fleurs, épices, graines, fruits, légumes, racines, roches. Avec seulement du choux rouge, de la betterave, de la rhubarbe, de la camomille et du pastel, il y aurait des plantes pour produire des encres naturelles toutes l'année (ces plantes fonctionne bien en permaculture).

Pour extraire le pigment de la betterave, par exemple, il faut procédé par décoction ou extraction grâce à une centrifugeuse. Les encres naturelles, en plus d'être écologiques, permettent une autonomie dans la production de visuels. Après obtention des pigments, il faut créer une pâte pour épaissir et pouvoir imprimer en sérigraphie ou risographie.

Cette pratique peut-être une bonne alternative car elle est peu coûteuse et accessible. Cependant elle n’est pas adaptée si le projet prévoit un grand nombre d’impressions, de reproductions. Ces couleurs résistent mal à la lumière et s’effacent. Ce défaut peut devenir une qualité en réutilisant les anciens support de com ou l'encre c'est effacée, d onnant en plus un caractère sensible au papier, ne gardant qu'une trace fantôme des évènements passés.